BUET FACE OUEST DESCENTE TARDIVEL 5.1E3 par Stéphane ROGUET

(2)
Déposer un commentaire

BUET Face Ouest - 3096 m haut giffre aiguille rouges - France

Une troisième descente dans cette mythique face ouest du Buet, immense et sauvage.
En plus, cerise sur le gateau, c’est Adelin qui m’accompagne, lui qui est né dans la paille au fond d’une grange de Sixt au pied de la montagne! Le créneau météo n'est pas très long et la perturbation est annoncée pour l'après midi...on choisit donc un départ matinal, 6h30, les skis sont fixés sur le sac pour attaquer le chemin déneigé qui nous mènera aux Fonts.

Nous avions décidé de monter par l'itinéraire des beaux prés qui est long mais nous évite la fameuse "navette" interminable entre vallorcine d'un côté de la montagne et Sixt de l'autre! Après 5 heures d’effort et plus de 2000m de dénivelé, on atteint le sommet du Buet dans un vent tempétueux. Pas le temps de papoter avec les randonneurs montés par la voie normale, que déjà nous plongeons dans la face afin d’échapper aux rafales. La surprise est de taille dès que nous entrons dans le premier couloir : la neige est poudreuse ! Complétement inespéré aux vues des conditions rencontrées à la montée où carton et glace se succédaient sous les spatules ...On se regarde avec Adelin avec une grande "banane" sur le visage. La face est immense.

 
On jette quelques coup d’œil à la photo d'un topo glané sur le net de temps à autre pour ne pas se perdre et se faire piéger dans un couloir qui ne déboucherait pas... et ils sont nombreux ici ! 

Le couloir principal où nous nous trouvons se rétrécit et devient plus raide, il faut poser un rappel pour franchir une cheminée verticale d’une dizaine de mètres.
Heureusement, on a prévu une petite planchette pour faire un "corps mort". La poudreuse légèrement humidifié se prête parfaitement à ce genre de petit bricolage...


Puis c'est à nouveau le régal dans ce couloir qui chemine à travers les falaises de schiste.


Nous trouvons la traversée qui nous permet de rentrer dans le dernier couloir. Avec prudence on contourne la corniche qui barre son entrée.



 

La neige commence à être plus lourde et on s’active un peu laissant la concentration remplacée la contemplation... ça commence à purger un peu, surtout en face, du côté de la Guvre ou le vacarme des avalanches de neige et de glace est amplifié par l'écho, ce qui nous pétrifie un court instant toutes les 10 minutes ! On rejoint la fin de l’itinéraire du grand couloir ouest et on file vers les Fonds se mettre à l’abri et boire une bière qu’ Adelin a pris soin de monter ( et descendre ) jusqu’ici ! dément...


Un dernier regard vers cette immense muraille de 1500 mètres de haut dont on ne peut voir, d'ici, que les falaises du bas et nous filons sur le chemin plat et fastidieux du retour vers Salvagny.

 

Stéphane ROGUET

TEAM SIMOND

  

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un avis
Equipe & Partenaires

MONITEUR D'ESCALADE ET PROFESSEUR DES ÉCOLES

 
HAUT DE PAGE