GRANDES VOIES ENTRE LES DOLO ET CHAMONIX PAR AURELIE DIDILLON

(2)
Déposer un commentaire

Après un printemps agrémenté de jolies couennes entre Grenoble et Ceuse, nous voilà repartis dans le monde de la grande voie.

Dans le rôle de la mère (ou couguar) je suis accompagnée de mes jeunes ami(e)s Léo et Camille. Nous commençons le voyage dans les Dolomites.

Dans un soleil radieux, des températures parfaites, nous nous faisons tout d'abord asperger de pierres. Ce qui nous vaut un beau but dans une frustration maximale, Camille ayant traversée d'une traite France et Italie pour cette belle douche rocailleuse. Nous réalisons toutefois notre chance de s'en être bien sorti.

Après cette petite mésaventure, nous nous lançons dans la voie du "chant des Cygnes", au cirque de Vallancia. Nous avons passé une belle journée dans cette paroi soutenue où l'équipement en place est plus que minimaliste. Ce qui nous a valu une belle cuite, suivie d'une bonne nuit pour baptiser le nouveau camion de Camille.

 

 

Pour la suite des aventures, alternée par mes semaines au refuge, nous enchaînons les journées avec des grandes voies autour de Chamonix: "le grand bleu" à Balme, "Papy fait de la résistance" au Vuarde, "Cache Cache" à Adolphe Rey, "Monsieur Mesmeaker" à l'aiguille et "l’Arête des cosmiques" sur l’arête des cosmiques. Ce bel enchaînement de journées rend plus facile mon retour au refuge les pieds gonflés et les doigts en boudin.

 

Cette dernière semaine, avec Seb et notre jeune acolyte Camille nous avons parcourue les "Yeux dans le Bleu" à la paroi d'Anterne et nous sommes très contents de ce magnifique voyage, entre alpage et calcaire, ciel bleu et brouillard, à la fois dépaysant et près de la maison.

 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un avis
HAUT DE PAGE