LE RÊVE D'ANCELIN

(2)
Déposer un commentaire

C’est le pari d’un jeune haut-savoyard de 17 ans : gravir une voie d’escalade en montagne. Rien d’exceptionnel ? Et pourtant...

Ancelin est IMC (infirme moteur cérébral) de naissance. Son handicap aurait dû le clouer dans un fauteuil roulant. De part son état, Ancelin ne devrait tout simplement pas pouvoir marcher.
Mais le jeune grimpeur, à force de volonté, d’effort et d’entraînement, a su dépasser le pessimisme des diagnostics. Depuis une dizaine d’années, il grimpe en salle plusieurs fois par semaine, et sa réussite est impressionnante !

Avec les guides qui vont l’encadrer, la décision est prise de tenter le Grand Châtelard au dessus du Refuge de la Dent Parrachée.

Situé en Haute Maurienne, cet objectif répond aux attentes de l’équipe : le matériel d’escalade, la Joelette et Ancelin  peuvent être  transportés en 4x4 à proximité du refuge, d’ou  le pied le la voie peut être atteint en 1h.

En effet, Ancelin étant fatigable et marchant lentement, afin de préserver ses forces pour l’escalade, une joelette tenue par 4 porteurs se relayant (6 personnes) doit l’amener depuis le refuge jusqu’au lieu de l’escalade.

Vendredi 11 septembre, Ancelin réalise son rêve : il gravit en 4h30 la voie de 200 mètres « Tirlipompom » cotée D dans le Grand Châtelard en Savoie.  
L’équipe Simond félicite Ancelin et tous ceux qui l’ont accompagné dans cette formidable aventure.

 

  

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un avis
HAUT DE PAGE