Comment choisir ses cordes ?

(12)
Déposer un commentaire

CORDES

C’est l’élément le plus important à tout point de vue. C’est le plus sophistiqué (du point de vue technologique), le plus complexe (de par la grande variété de ses déclinaisons). La corde est l’élément clé de toute la chaîne d’assurage.
 

Structure d’une corde

Une corde d’escalade est fabriquée en polyamide (plus communément appelé nylon). Elle est constituée de :
- Une gaine. Elle sert à protéger l’âme contre l’abrasion. La gaine est toujours colorée dans le cas des cordes dynamiques, contrairement aux cordes semi-statiques qui sont généralement de couleur blanche.
- Une âme. C’est elle qui assure la résistance mécanique de la corde. L’âme est enveloppée par la gaine et est de couleur blanche. Elle est constituée de plusieurs petits brins tressés.
 
Il existe deux types de cordes :
 
 

Cordes semi-statiques

Les cordes semi-statiques ne s’utilisent que pour descendre en rappel ou effectuer de la remontée sur corde.
Ce sont des cordes qui possèdent un faible allongement mais également un pouvoir dynamique réduit. Autrement dit, ces cordes ne sont pas conçues pour absorber une chute et ne seront utilisées ni en escalade ni en alpinisme. Ce type de corde est parfait pour la spéléologie, le canyoning et les travaux en hauteur, où la corde reste toujours tendue (descente en rappel, remontée sur corde).
 

Cordes dynamiques

Les cordes dynamiques résistent aux efforts dynamiques (chutes). Elles sont donc utilisées dans toutes les activités pour lesquelles il y a risque de chute (escalade, alpinisme, cascade de glace...Etc). Le but d’une corde dynamique est de réduire au maximum l’énergie transmise au grimpeur lors de l’arrêt d’une chute par la chaîne d’assurage. Pour ce faire, la corde s’allonge afin d’absorber le plus d’énergie possible.
 
Il existe 3 types de cordes dynamiques :
 

Cordes à simple

Ce type de corde s’utilise sur un seul brin. Cette corde s’utilise en escalade sportive ou pour les courses sans relais, lorsque la descente en rappel n’est pas nécessaire.
Le diamètre des cordes à simple se situe généralement entre 9 et 11mm.
Bien choisir sa longueur de corde en fonction de la hauteur du mur ou de la falaise à grimper : il faut prévoir une longueur de corde au minimum égale à deux fois la longueur du mur ou de la falaise. Les longueurs les plus couramment utilisées sont 25m/35m (en salle) et 60m/70m/80m (en falaise).
 
 
 
 
 
 

Cordes à double

Une corde à double est formée de 2 brins sur lesquels le leader doit s’encorder. Par contre, deux seconds peuvent être encordés, chacun sur un seul brin. Afin de limiter le tirage, on peut ne mousquetonner qu’un seul brin à la fois.
Cette corde s’utilise pour la montagne ou pour les grandes voies d’escalade, lorsqu’une descente en rappel est nécessaire. De plus, si les points de protection sont aléatoires (cascade de glace, par exemple), cette corde réduira la force de choc sur la chaîne d’assurage. Et, en cas de chute de pierres ou de chute sur une arête, elle offre une meilleure sécurité grâce aux deux brins.
Le diamètre des cordes à double varie entre 8 et 9mm.
On utilise généralement deux brins de couleur différente, afin de les différencier lorsqu’on rappelle la corde ou bien lors de l’assurage du ou des seconds.
Bien choisir sa longueur de corde en fonction de la longueur de la voie et des rappels. Les longueurs généralement utilisées sont 50m et 60m.
 

 

 

 

Cordes jumelées

Les cordes jumelées s’utilisent toujours sur 2 brins: non seulement chaque grimpeur s’encorde sur les deux brins, mais ces deux brins doivent être mousquetonnés simultanément et rester parallèles. Contrairement à la corde à simple, elle permet de faire des rappels. Elle est plus légère que la corde à double mais ne permet pas de séparer les brins.
Les cordes jumelées possèdent un diamètre compris entre 7 et 9mm.

 

 

Comme pour les cordes à double, on utilise deux couleurs différentes.
Comme pour les cordes à double, il faut bien choisir sa longueur de corde en fonction de la longueur de la voie et des rappels.
La corde de randonnée n’est pas un autre type de corde. Il s’agit d’une corde qui permet de progresser encordé (randonnée glaciaire, passages difficiles en randonnée...etc) et doit être au minimum un brin de corde jumelée. Bien choisir la longueur adaptée, en fonction du nombre de personnes à assurer sur la cordée (randonnée glaciaire) ou de la longueur du passage difficile (randonnée).
 

Entretien, stockage et durée de vie

 
Une corde doit être stockée à l’abri de la lumière, de l’humidité et d’une source de chaleur. Laver la corde en la trempant dans de l’eau claire et tiède (max 30° et utiliser un savon non agressif) et brosser éventuellement avec une brosse synthétique. Séchage à l’ombre à l’écart de toute source de chaleur (si possible à l’air libre). La durée de vie dépend de la fréquence et du mode d’utilisation. La corde peut subir des dommages irréparables dès sa première utilisation. Généralement cette durée de vie se situe entre trois et cinq ans. Mais en cas d’utilisation intensive cette durée peut être très réduite, de l’ordre de quelques mois !
 
Il existe des cordes qui répondent aux 3 normes, ex Falaise 9mm Simond.
ATTENTION : Utilisée à simple, cette corde n’est pas à mettre entre toutes les mains, et dans tous les appareils. Sa finesse en fait une corde qui nécessite d’être un expert de l’assurage. Assurage avec gants conseillé.
USAGE :
- à Simple : Grimpeur de très haut niveau.
- à Double et Jumelée : Grimpeur / Alpiniste polyvalent.

 

Caractéristiques d’une corde dynamique

Plusieurs informations se trouvent sur la notice d’une corde. Il est important de les lire pour choisir sa corde et pouvoir comparer plusieurs modèles.
Informations techniques situées sur le packaging de la corde 9.8 mm, Simond.
 

Force de choc

 
C’est l’effort ressenti par le grimpeur au moment où la chute s’arrête. Cette force agit également sur l’assureur et le dernier point mousquetonné.
Plus la valeur est faible, meilleure est la capacité de la corde à absorber l’énergie d’une chute. Cette valeur estprimée en kilo Newton (kN). 1kN équivaut approximaativement à 100 kG (exactement 101,94 Kg).
 
Valeurs de la force de choc imposées par la norme :
- Corde à simple : force de choc inférieure à 12 kN lors de la première chute de facteur 1,77 avec une masse de 80 Kg.
- Corde à double : force de choc inférieure à 8 kN lors de la première chute de facteur 1,77 avec une masse de 55 Kg.
- Corde jumelée : force de choc inférieure à 12 kN lors de la première chute de facteur 1,77 avec une masse de 80 Kg sur 2 brins.
 

Glissement de la gaine

 
L’âme et la gaine de la corde sont indépendants et peuvent se désolidariser si la corde n’est pas fabriquée correctement, ce qui entraîne un glissement de la gaine sur l’âme et un gonflement ponctuel (« effet chaussette »). Ce phénomène provoque une usure plus rapide de la corde et cette dernière peut se coincer dans les systèmes d’assurage.
 

Diamètre et poids

 
Les cordes de diamètre plus important ont généralement une plus longue durée de vie (meilleure résistance à l’abrasion) et offrent une plus grande sécurité à l’assurage (meilleur freinage dans le descendeur). Par contre, elles sont plus lourdes et moins agréables à utiliser. Une corde de faible diamètre sera plus légère et plus fluide et sera privilégiée dans les voies où ces caractéristiques ont de l’importance, ou pour les grimpeurs expérimentés.
La performance globale d’une corde peut être considérée comme le rapport entre son poids et ses caractéristiques dynamiques.
 

Nombre de fuseaux

 
Les fuseaux sont les groupes de fils qui constituent la gaine. A diamètre égal, un nombre de fuseaux élevé donne de meilleures caractéristiques dynamiques à une corde, tandis qu’un nombre de fuseaux plus faible donne une meilleure résistance aux frottements.
 

Nombre de chutes

 
Pour satisfaire aux normes, une corde doit résister à minimum 5 chutes de facteur 1,77 avec une masse donnée. Cette masse varie suivant le type de corde :
- Corde à simple : 80 Kg
- Corde à double : 55 Kg
- Corde jumelée : 80 Kg sur 2 brins
 

Allongement dynamique

C’est l’allongement de la corde mesuré lors de la première chute du test precedent (nombre de chutes). Il ne doit pas dépasser 40%.
Chute après chute, les capacités dynamiques de la corde diminuent et donc, la force de choc augmente. En effet, les fibres de l’âme vont progressivement perdre leur capacité élastique. Lors d’une chute, ces fibres vont s’allonger et s’échauffer. Après une trentaine de minutes de «repos», elles reviennent dans leur état d’origine. Cette capacité va progressivement diminuer avec le nombre croissant de chutes. Lors des tests en laboratoire, le temps laissé entre deux essais est de 5 mn. La corde est donc sollicitée dans des conditions extrêmes.
 

Allongement statique

Mesuré sous une charge de 80 Kg (sans chute, évidemment), il ne doit pas dépasser 10% pour une corde à simple, 12% pour une corde à double et 10% pour une corde jumelée testée à deux brins.

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un avis
Comment choisir

Une dégaine est un système comportant deux mousquetons de progression reliés par une sangle cousue, généralement de faible longueur.

(11)
Comment choisir

Le mousqueton est le meilleur ami du grimpeur. Il permet d’assurer, d’attacher la corde, de se vacher, de descendre en rappel, etc...

(14)
94,99 €*
4.00 / 5 1 avis
    • 94,99 €*
    HAUT DE PAGE